coeurQuand je vous avait lâchement abandonné j'étais en pleine traversée de désert sentimental, à côté le Sahara faisait figure d'oasis ! La loose sentimentale puissance 100000, que dalle, nada.

Bon, la vie n'était pas si mal hein, m'enfin il manquait tout de même quelque chose à ma vie.

J'en étais à me demander si je n'allais pas finir par écrire à un gentil fermier de l'amour est dans la petite maison dans la prairie ... oui oui, vous pouvez ricaner, la désespéritude me guettait tout de même - mais si vous le répétez je dirai que c'est pas vrai ! -.

Et puis je l'ai rencontré, lui, un amour, mon amour, mon namoureux. Il embellit ma vie mon petit fabricant de nuages - et oui on bosse au même endroit sauf qu'en 1 an 1/2 on s'était jamais rencontré -, et je suis pleinement heureuse, une femme épanouie, complète et la vie est encore plus belle.