larmeD'Artagnan a choisi, il continuera sa route ... sans nous ...

Et maintenant ?
Un sentiment énorme de gachis, la trouille au ventre qui revient, expliquer aux enfants, devoir tenir au boulot, essayer de ne pas pleurer toutes les 30 secondes, tenter de dormir, ...

Me dire que j'ai survécu - et finalement parfois c'était pas si mal - à deux années de maman solo avec des tous petits, me dire qu'il faut tirer un trait sur les deux ans qui viennent de s'écouler, reprendre le solo, faire des choix ... seule, savoir que j'ai des gens qui m'aiment et sur qui je peux compter - love sur eux -, me dire que je ne dois pas être douée pour choisir mes moitiés - je pense devenir nonne ou confier cette tache à mon père ! -

Avancer, encore, la tête haute c'est mieux - et puis c'est plus moi - le croiser dans la maison et retenir ma peine, ne pas lui cracher ma colère, ... attendre qu'il déménage ...

Avoir l'esprit confus et osciller entre résignation, tristesse et parfois petits bonheurs !!
Oui, les gnomes sont tellement mignons on serre les rangs, le soleil brille et après tout nous sommes en bonne santé, je bosse, on est pas à la rue ... Je refuse de me laisser aller ...

Mais en même temps j'ai tant de peines, tellement de projets dont il faut faire le deuil ...